Chargement en cours
Ma sélection

Lot 14 - Armand GUILLAUMIN (1841-1927) - Paysage de la Creuse : Brouillard vers Crozant,[...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Armand GUILLAUMIN (1841-1927)
Paysage de la Creuse : Brouillard vers Crozant, circa 1910
Huile sur toile, signée en bas à droite, située au dos
60 x 73 cm - 23 1/2 x 28 3/4 in.
Oil on canvas, signed lower right, situated on reverse

Un certificat, rédigé par Dominique Fabiani et Philippe Cazeau en date du 26 septembre 2001 et indiquant une insertion au second volume du catalogue raisonné de l’artiste alors en préparation, sera remis à l’acquéreur

Provenance
Collection privée, France. Offert par l'artiste aux aïeuls du vendeur, conservé depuis


Armand Guillaumin
Armand Guillaumin est un peintre paysagiste qui s’est attaché tout particulièrement à la région parisienne, la Creuse et l'Esterel. Né en 1841 à Paris dans une famille ouvrière originaire de Moulins, il travaille pour son oncle dès l’âge de 16 ans pour la « Compagnie des chemins de fer d’Orléans », et étudie parallèlement le dessin pendant son temps libre.
L’artiste intègre finalement fort heureusement les cours de l'Académie Suisse, où il fait la connaissance de Cézanne et Pissarro.
Il tisse des liens forts d’amitié avec ces deux artistes, liens qui dureront toute sa vie.
Il rencontre ensuite Van Gogh, et certaines de ses toiles circulent grâces aux négociations talentueuses de Théodorus Van Gogh, frère cadet du célèbre peintre. a
Influencé par les grands maîtres de l’impressionnisme, Guillaumin établit peu à peu un style qui lui est propre.
Il prend part aux grandes expositions du groupe impressionniste, notamment au Salon des Refusés, en 1863.
C’est à partir des années 1890 que sa peinture devient plus subjective et que l’on observe dans son œuvre une utilisation de couleurs de plus en plus expressive, avec un procédé chromatique hors du commun, semblant annoncer les fauvistes.
Le tableau que nous présentons, est un beau témoignage de la réflexion de Guillaumin sur la couleur qu’il veut intense mais qu’il adoucit par une touche délicate et isolée.
Cette manière propre aux impressionnistes d’exalter les couleurs en les faisant se surprendre entre elles, est divinement interprétée par le peintre. Dans le respect des nuances, Guillaumin parvient à baigner de lumière une composition très contrastée des tons, faisant de cette toile un foyer de vibrations exceptionnel.
Ce paysage de la Creuse, région dans laquelle il séjourna à de nombreuses reprises, fut offert par l’artiste à des amis chers et conservé depuis toujours familialement.

Armand Guillaumin is a landscape painter who held strong ties with the regions of Paris, Creuse, and Esterel. Born in Paris in 1841, into a working class family from Moulins, he started to work for his uncle at the "Orleans Railways Company" aged only sixteen, and studied drawing in his free time.
The artist fortunately ended up following classes at Académie Suisse where he met Cézanne and Pissarro.
He created strong friendships with these two artists, bonds that were to last a lifetime.
He then met Van Gogh, and some of his paintings circulated thanks to the talented negotiations of the famous painter’s younger brother, Theodorus Van Gogh.
Influenced by the great masters of Impressionism, Guillaumin gradually developed his own style.
He participated in major exhibitions of the Impressionist group, including the Salon des Refusés in 1863.
As of the 1890s his painting became more subjective and there is a striking use of ever-more expressive colors with an unusual approach that appears to foreshadow the Fauvists.
The painting we are presenting today is a beautiful testament to Guillaumin’s reflection on colors which he wished to be intense, and yet softened with delicate individual strokes. This particularly impressionistic manner of exalting colors by using contrasts is here divinely rendered by the painter.
In according with hues, Guillaumin bathes this composition filled with contrasts in light, making this canvas an exceptional constellation of chromatic vibrations.
This landscape of the Creuse region where he often sojourned, was given to dear friends by the artist himself and always remained in the family.

Demander plus d'information

Thème : Peintures et dessins Ajouter ce thème à mes alertes