Loading
My selection

Lot 51 - CHU TEH-CHUN (1920-2014) - Composition n° 546, circa 1975 - Huile sur toile,[...]

Result of the bid through subscription

> Check Premium offers

CHU TEH-CHUN (1920-2014)
Composition n° 546, circa 1975
Huile sur toile, signée en bas à droite, numérotée au verso
65 x 92 cm - 25 1/2 x 36 in.
Oil on canvas, signed lower right, numbered on reverse

Un certificat rédigé par Ching-Chao CHU, épouse de l’artiste et co-rédactrice du catalogue raisonné de l’œuvre en préparation, sera remis à l’acquéreur.

Provenance
Vente Maître Declerck, Douai, 1991
Collection privée, région parisienne, France


Chu Teh-Chun
Issu d’une famille de collectionneurs, Chu Teh-Chun se familiarise très tôt avec la calligraphie et peinture chinoise. C’est donc très naturellement que naît une vocation d’artiste.
Fort d’une formation artistique en Chine, Chun Teh-Chung arrive en France en 1995 : Marseille et Paris lui ouvrent les portes sur l’art occidental. Imprégné de l’esthétique des grands maîtres, il ponctue ses visites du Louvre de séances de croquis régulières à la Grande Chaumière et de cours à l’Alliance française. Des voyages en Europe viennent compléter sa culture artistique : Goya, Velasquez et Le Greco lui font découvrir les richesses de l’Espagne.
L’œuvre de Nicolas de Staël, exposée au Musée d’art moderne, bouleversera l’artiste chinois et déterminera son penchant pour la peinture abstraite.
Toujours explorant la technique des anciens, Chu se laisse séduire par la modernité européenne. La rétrospective de Rembrandt à Amsterdam lui inspirera cette technique du traitement de la lumière qui lui est très personnelle.
Le tableau que nous présentons est une huile sur toile peinte par l’artiste en 1975.
Cette toile semble concrétiser une philosophie moderniste que le peintre exécute au moyen de techniques occidentales.
A cette époque en effet, Chu se penche tout particulièrement sur la relation entre la lumière et les couleurs. Le thème du contraste semble dominer cette période picturale, et c’est avec talent que l’artiste confronte des tons violents, rouge, orange et noir, avec une lumière vive qui portent le regard du spectateur au centre du tableau.
Ce traitement chromatique intelligent fait écho avec le clair-obscur de Rembrandt admiré du peintre.
Une impression de ténèbres permet à la lumière de jaillir en un rayon tranchant au cœur de la toile. La lumière ainsi libérée s’associe avec des couleurs vives dans une danse dramatique teintée d’une expression baroque aux perspectives multiples.
Un voyage à Munich, au cœur des expressionnistes allemands, expliquerait leur sensible influence sur les créations de Chu Teh-Chun de cette même période.
Ce mouvement, qui prône l’expression artistique des impressions de l’artiste plutôt que la fidèle représentation, coïncide étrangement avec la peinture chinoise qui commande de capter l’esprit des choses et en «écrire l’idée». Chu garde toute sa vie un lien étroit avec la calligraphie chinoise comme en témoignent les nombreux carnets de poèmes qu’il composait dans son atelier.
Cette double inspiration européenne et chinoise vient parfaire une toile brillante de souplesse et de fluidité.
La gouache Composition, qui nous a été également confiée, révèle davantage cette veine calligraphique de l’artiste : Chu préfère ici l’application d’une touche fluide et coulante avec un travail plus présent du contour. D’épaisses lignes noires, à la fois sinueuses et énergiques, créent une tension profonde dans la composition de l’image pour créer un paysage abstrait empreint d’incertitude sous un ciel gris, menaçant et mouvementé.

Coming from a family of collectors, Chu Teh-Chun early on became familiar with calligraphy and Chinese painting. His vocation as an artist thus arose very naturally.
Upon artistic training in China, Chung Teh-Chun arrived in France in 1995. Marseille and Paris opened the doors to Western art. Imbued with the aesthetics of the great masters, he punctuates his regular visits to the Louvre with drawing sessions at Grande Chaumiere and courses at Alliance Française.
Trips throughout Europe supplement his artistic culture, with Goya, Velazquez, and El Greco allowing him to discover Spain’s riches.
The work of Nicolas de Staël, exhibited at the Museum of Modern Art, overwhelmed the Chinese artist and determined his inclination to abstract painting. While continuing to explore the art of his ancestors, Chu was seduced by European modernity.
The retrospective of Rembrandt in Amsterdam inspired his very personal treatment of light.
The painting we are presenting is an oil on canvas he made in 1975. The painting seems to materialize a modern philosophy that the artist renders with Western techniques. At that time indeed, Chu particularly focused on the relationship between light and color.
The theme of contrast seems to dominate this pictorial period, and the artist skillfully combines harsh hues of red, orange and black, with a bright light which draws the viewer’s gaze to the painting’s center.
This intelligent treatment of color echoes Rembrandt’s chiaroscuro, much admired by the artist. An impression of darkness allows light to spring out at the heart of the canvas.
The light thus released is associated with bright colors in a dramatic dance of hues with a baroque expression of multiple perspectives.
A stay in Munich, in the heart of German Expressionists, could explain their significant influence on Chu Teh-Chun’s work of that period. The motion that arises from the artist’s personal experience of impressions rather than from faithful representation, oddly coincides with Chinese painting that likes to capture the spirit of things and "write their idea". Chu keeps close ties with Chinese calligraphy throughout his life as shown by the many books of poems he wrote in his studio. His dual European and Chinese inspiration perfects this painting with supple litheness.
The gouache Composition, which was also entrusted to us, reveals a more calligraphic vein in this work. Chu here prefers applying paint in fluid and flowing strokes with greater use of contours. Thick black lines, that are both sinuous and energetic, create a deep tension in the composition and create an abstract landscape filled with uncertainty under a grey sky that appears fierce and rough.

Request more information

Theme : Paintings and drawings Add this category to my alerts